La loi Hadopie

Et oui, la loi Hadopi a été adoptée par les députés de l’Assemblée Nationale, ces derniers au nombre impressionnant de 2 douzaines. Pensifs sur cette nouvelle loi si contestée déjà écartée dans de nombreux pays européens, abandonnée par la Nouvelle Zélande qui sera suivie sous peu par l’Australie, notre oeil s’attarde sur un gros titre du journal Le Monde « défendons le libre commerce des idées et de la création » écrit par Antoine Galimard. Cette loi concernant particulièrement les auteurs compositeurs ne va-t-elle pas être le frein puissant pour une nouvelle vague désireuse de se faire entendre en dehors des formatages grossiers de l’industrie de disque ?

Nous analysons les conséquences et le détail de cette loi notamment en ce qui concerne les téléchargements via internet. Cette loi protège-t-elle les droits des auteurs, compositeurs et interprètes, ou au contraire défend-elle les intérêts de l’industrie du disque ? N’est-elle pas écrite pour ne progéter qu’une petite partie des artistes, éditeurs et producteurs de musique ? Pourquoi le mécanisme de la licence globale a-t-il été rejeté ?

Patrice Lazareff, ingénieur du son et journaliste, a participé activement en temps que juriste à l’étude des lois Dadvsi et Hadopie.

Une émission enregistrée à Paris le 19 mars 2009 par Marion Delhaye et Christophe Bouillot.

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire